Mon Gruissan Phoebus Trail (Las Caladas)

Après un mois de janvier 2015 au repos salvateur, j'avais prévu de revenir aux affaires courantes et reprendre la compétition avec une course qui semblait idéale pour un retour : Las caladas au Gruissan Phoebus Trail : 25km et 800+ au programme. En avant!!

En ce début de WE romantique (ben oui, on est parti le 14 février...), nous voilà partis avec Pascal, Séverine et Steph du JCV. Bon, le réveil pique un peu (6h15) car il faut être à Gruissan assez tôt pour la course de Steph et Séverine ainsi que Lionel qu'on retrouvera sur place. On arrive à Gruissan vers 12h30. Le coin est super sympa avec les Salines, une petite tour fortifiée et le massif de la Clape qui sera notre terrain de jeu du WE... Retrait des dossards et pique-nique tiré du sac dans le parc bordant l'étang puis on rejoint la ligne de départ avec Pascal pour voir les copains partir.

Vers 14h30, je m'équipe pour aller faire un petit footing en sens inverse du parcours afin de retrouver Lio et Steph. J'ai ainsi pu les accompagner sur leurs fins de parcours respectives avec une course en chasse-patate aux côtés de Lio pour tenter de reprendre le 4ème de sa course mais sans succès. Il termine tout de même 5ème et 1er V1 en à peine plus d'1h20.

En fin de journée, on regagne nos pénates à Cazouls les Béziers et j'en profite pour jeter un oeil sur Irlande-France (on ne se refait pas ;-)).

La soirée sera agréable autour d'un plat de pâtes mémorable et d'un jeu que je ne connaissais pas (DIXIT) et dont je ne vous donnerai pas les règles, trop compliquées ;-) Par contre, j'ai gagné!!! De bon augure tout ça... A 23h, tout le monde est au lit afin de recharger les batteries.

En ce dimanche 15 février, le réveil sonne aussi tôt que la veille (aïllleeuuu, ça repique!!). Un bon p'tit déjeuner avalé et on reprend la route en direction de Gruissan. En chemin, on attrape des gros seaux d'eau et avec Pascal, on se dit que si on a le même temps sur la course, ça va être rude...

Finalement, les averses cessent avec l'arrivée en bord de mer. Une vingtaine de minutes d'échauffement et direction la ligne de départ.

8h30 pétantes. Bang, le coup de pistolet surprend tout le monde... même pas de décompte, rien...

Et tout de suite, ça part à 100 à l'heure. J'suis direct dans le rouge (182 puls/min). J'essaie de me calmer et laisse filer car rapidement on attrape la première difficulté avec un mur en mode "Drêt dans le pentu!" pour s'insérer dans la Clape. J'suis dans les 15 et j'essaie de suivre le rythme et de trouver des repères car c'est le premier dossard de l'année.

Le parcours est vraiment sympa, principalement constitué de singles et de quelques pistes forestières. Certaines portions sont assez techniques et piégeuses entre ces affleurements calcaires rendus glissants par la pluie et un peu d'argile.

Je suis toujours aux alentours de la dixième place mais peu après le 12ème kilomètre, on passe dans un magnifique canyon à sec où 3 coureurs me reprennent au train. Je ne panique pas et me dit qu'il reste encore du temps. J'ai particulièrement aimé ce passage...

Rapidement, je reprends un de ces 3 coureurs qui semble cuit. Il a dû forcer pour me rattraper et me doubler et explose en vol.

Je garde toujours les  autres en contact visuel.

Les kilomètres défilent et le paysage est toujours aussi beau même bucolique avec quelques rayons de soleil qui viennent réveiller ces paysages de bord de mer. On passera proche d'une barre rocheuse avec un passage encordé et sous une magnifique arche naturelle dans le calcaire.

On approche du ravito (au 18ème km) et je n'arrive toujours pas à reprendre les gars de devant. Par contre, le trou semble fait à l'arrière. Je zappe le ravito en glissant un ptit mot sympa aux bénévoles (des bénévoles aux ptits oignons et présents de partout sur le parcours...). et je m'engage sur la dernière boucle que j'avais reconnu en partie la veille en allant chercher Lio.

Petit à petit, je reviens sur le 11ème et il est cuit... Je le double et ça y est, je me dis que je vais finir cette première course à la 11ème place : la MALEDICTION de la 11ème place (3 en 2014)! Alors, je me dis que non, pas possible. Je vais tout faire pour y échapper!!

On arrive sur la piste cyclable, je vois le coureur de devant... mais je vois aussi 2 coureurs derrière moi dont une féminine (quoi??? une féminine!!! un avion de chasse ouaissss!!).

Je garde le rythme et essaie de dérouler ma foulée. Je sais qu'il me reste la dernière bosse puis à fond sur le plat. Je monte bon rythme, enchaîne la descente à bloc et chose intéressante pour les courses à venir, j'en ai encore sous la semelle pour accélérer sur le plat.

Je creuse l'écart derrière et reviens sur le gars de devant!!!

Il me reste 500m. Je m'arrache et je fume le gars à 100 m de la ligne d'arrivée. Un sprint final en mode warrior, tout en lactique!! Ca fait du bien. J'arrive rincé et heureux de ce premier top 10 (10ème/465) avec un plateau relevé en 2h06'10"

Au final, une bien belle épreuve avec une orga rôdée, des bénévoles de partout et des paysages inhabituels pour moi en course. Un WE très sympa avec tous les amis du JCV sur différents formats de course (Lio, Steph et Séverine sur le 18km, Pascal et moi sur le 25km et Nathalie et Stéphane sur le 50km)

RDV pour la prochaine, ce sera le défi Vellave à Monistrol le 08/03 prochain.

 

Consulter le move de cette sortie

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Martin Nathalie, JCV (lundi, 16 février 2015 14:50)

    Magnifique ton récit, très bonne analyse de ta course et une description du parcours qui nous la fait vivre quasi en direct.
    Félicitations Florian pour ta performance.
    A bientôt Nath.

  • #2

    messonier guy bernardette (mardi, 17 février 2015 15:47)

    Beau recit,un regal en lisant le deroulement de ta course!!bonne perf
    bonne continuité

  • #3

    yeye11 (mardi, 17 février 2015 18:14)

    bravo pour ta course ,très belle perf !!!!ça résume parfaitement ce trail sympathique pour commencer la saison. c est vrai que cette arche est magnifique !!
    chapeau bas et bonne continuation ..