Mon trail des piqueurs 2014

Ce Dimanche 23 Mars, je m'alignais sur mon premier trail de l'année. Direction Saint-Jean-des-Ollières dans le Puy-de-Dôme pour la découverte d'un coin que je ne connais pas du tout et une épreuve qui à l'air fort sympathique : le trail des piqueurs . Je m'aligne sur le 23km avec 1000m de D+ au menu du jour.

Avec un petit mois d'entraînement derrière moi, je ne pars pas dans l'inconnu avec de bonnes séances de prépa mais peut-être pas assez de D+ sur ces dernières semaines.

Levé, 5h, je récupère Steph sur Pélu. Sur la route, on prendra la neige et de bonnes radées... Pas de très bonne augure. 

Finalement on arrive vers 7h45 dans ce joli petit village, par contre, dehors, ça meule... 2° avec un vent sensible mais de jolis rayons de soleil.

On s'équipe, on va au retrait des dossards et on retrouve Jean-Claude et Nathalie, 2 autres JCViens.

Je finis de m'équiper, m'échauffe un peu et à 9h, comme les 400 et quelques autres concurrents, je suis sur la ligne de départ.

9h08 (je sais, ce n'est pas banal comme heure de départ, mais l'orga souhaite 30 min d'écart entre chaque course et le 47km est parti avec un peu de retard...), les fauves sont lâchés!!

On commence par qq kilomètres en descente et ça part très très vite voire trop vite... (15 à 20 km/h de ùoyenne sur les 3 premiers kilos) J'essaie de ne pas me faire lâcher mais le compte-tour monte très haut (voir mon tracé sur movescount). Au final et avec un peu de recul, je suis encore une fois parti trop vite, ce qui m'aura été préjudiciable dans la première bosse...

Enfin bref, je suis dans les 10/15 premiers... Le tracé est magnifique, très sauvage, ludique, technique, exigeant...

Au km 6, on remonte la cascade de la cruche avec un joli tiré de corde de 60m pour sortir de ce vallon.

 

Dans cette première bosse, je me fais doubler par un groupe de 5 coureurs, mais on est toujours au contact du groupe de tête.

Arrivés dans la première grosse difficulté du jour, le chaos basaltique du Pic de la garde (ça ressemble à s'y méprendre à nos chirats du Pilat!!), on nous annonce (je suis avec 3 autres coureurs) le groupe de tête à moins de 3 minutes, c'est pas pire.

Le tracé est toujours aussi beau et bien balisé. Je prends pas mal de plaisir... En plus, j'ai 2 gars en ligne de mire donc ça me donne un objectif.

 

Vient ensuite la 2ème grosse difficulté du jour, l'ascension du chaos basaltique du Courdeloup... J'en profite pour grapiller une place dans cette ascension technique....

 

La redescente est piégeuse dans les pierres humides et la mousse. Je fais gaffe de ne pas me faire une cheville. Les 4 dernières bornes sont plutôt roulantes. J'ai à nouveau 2 gars en visu, mais impossible de les reprendre.

Je termine ce beau parcours en 2h05'48'' à 10 minutes des premiers... C'est bien, je ne prends pas un éclat. Je suis 12ème/423 et 8ème SE

Il ne me reste plus qu'à bien continuer ma prépa pour les échéances du printemps qui arrivent.

 

En tous cas, je recommande vivement ce trail des piqueurs à tout amateur de jolis parcours techniques, sauvages et exigeants...

 

Je n'ai pas pu prendre de photos car mon tel est en sav, mais il y en a de très jolies sur le site de l'orga Descriptif 23km piqueurs

 

RDV en avril pour la suite : Nationale SE en CO puis trail de la Côte Roannaise.

D'ici là, Take care!!

Écrire commentaire

Commentaires : 0