Mon Boulieu Trail 2016

Voilà une course où j'aime aller traîner mes baskets en fin de saison :

- D'une part parce que les parcours sont sympa et l'équipe organisatrice également,

- D'autre part car c'est à côté de chez moi et j'encadre régulièrement des groupes sur ces secteurs.

 

Cette année, l'idée était de voir si j'avais digéré l'Echappée Belle et également de prendre une bonne dose d'endorphines avant l'opération qui se rapproche à grands pas... C'est pourquoi j'avais opté pour le format 53km et 2100+


La course

Je partais un peu dans l'inconnu à peine un petit mois après l'Echappée belle qui m'avait bien secoué la couenne.

On démarre à 8h pétantes... J'avais prévu de partir plutôt tranquille et de voir comment j'encaissais jusqu'à la mi-course. Mais comme d'hab, difficile de se freiner lorsque les jambes sont là.

Rapidement, le sentier s'élève en direction de la Croix de Chirol et du premier ravito à Burdignes (km181). Le ciel est plutôt chargé en ce samedi matin mais pour le moment, les Dieux de la pluie, nous épargnent...

Assez rapidement, Benoît Girondel, du team Asics, prend les commandes pour ne plus les lâcher.

Pour ma part, je tiens la foulée de Michaël Arnaud, coureur sérieux du coin...

Le parcours est plutôt roulant et majoritairement constitué de pistes forestières, mais les coups de culs se font quand même bien sentir!

En arrivant à Burdignes, à ma grande surprise, Loïc, un collègue du JCV est venu m'encourager et je le recroiserai à plusieurs reprises. Très sympa de sa part!

Je passe en 2ème position, en 1h33, à une poignée de seconde du deuxième. Ravito express et on continue notre montée en direction du domaine de ski de fond et du Suc des 3 chiens. Les jambes sont toujours là et j'en profite pour accélérer un peu et prendre la seconde place que je ne conserverai jusqu'à l'arrivée.

Ici, on commence à attraper les premières averses mais rien de bien méchant.

La bascule se fait au km 25 pour envoyer une longue descente, ludique où j'ai pris énormément de plaisir, en direction du second ravito au km 35...

J'arrive au ravito à 4min derrière Benoît, mais ici, je sais que commence le moment difficile pour mes jambes... Une longue remontée pour passer au sommet de la Croix de Chirol, 500+ en 5.5 km...

Eh ben, comme prévu, j'en ai chié des ronds de serviette, le tout la truffe bien arrosée par une longue et copieuse averse.

Pas peu fier d'arriver au sommet de Chirol, je jette mes dernières forces dans la bataille pour avaler les 10 derniers km, sous une pluie continue.

La dernière bosse, bien vicieuse, me cassera bien les jambes et au final, je boucle ces 53 km en 4h52'23'', à 17' de Benoît (il m'aura pris près de plus de 10' sur les 15 derniers km...) mais à une moyenne correcte de 10.26km/h

Photos

En attente des photos de l'orga


Bilan

- Une course bien agréable, malgré les caprices météo...

- Un balisage au top et une équipe d'orga bien sympa (mis à part un podium qui mériterait à être mieux organisé)

- Encore pas mal de copains du JCV présents sur tous les formats et les encouragements de Loïc

- Un physique convenable 1 mois après l'Eb et 15 jours avant mon opération de la hanche....

 

Reste plus qu'à voir si j'accroche un dernier dossard dans les 15 jours ou pas...

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Loïc (mercredi, 05 octobre 2016 21:42)

    Super résultat flo, quel plaisir de t'avoir suivi dans ce monde du trail que j'apprécie beaucoup. Un bon moment de partage que j'avais envie de vivre, à tes côtés particulièrement, et aussi une belle rencontre avec l'entourage de Ben Gi. Bravo et a bientôt. Fais moi signe si tu raccroche un dossard, on sait jamais des fois que je m'égare dans les parages....

  • #2

    Flo (jeudi, 06 octobre 2016 09:27)

    Merci Loïc, c'était bien sympa de te voir et d'avoir tes encouragements.
    A très vite ;-)