Mes étoiles de Gimel 2016

Voilà une course que j'affectionne particulièrement ! C'est un chouette coin du Pilat où j'ai de bons souvenirs puisque je m'y suis imposé par 2 fois déjà en 2013 (sur le 22km) et en 2014 (sur le 32km)...

L'an passé, j'avais fait l'impasse puisque j'étais sur le Trail de Samoens

C'est donc avec beaucoup de plaisir que je suis revenu sur ces Etoiles de Gimel 2016 pour tenter de dompter le nouveau tracé de 33km et 1050+


Ma course

Arrivé sur place vers 19h10, après ma journée de boulot, je croise pas mal de têtes connues et j'en profite pour papoter un peu tout en allant retirer mon dossard... L'objectif du jour : borner avec un peu de rythme en guise de prépa pour le sacré menu estival qui s'annonce (Tour des Fiz et Echappée Belle).

Surtout qu'avec une bonne semaine de charge et quelques séances exigeantes, je ne sais pas trop comment les jambes vont répondre...

Quelques cadors sont là sur les 3 formats de course. Pour ma part, il faudra batailler avec Cédric Bonnefoy de TDR/BV Sport et mon comparse d'Endurance Shop Saint-Etienne Nico Darneix ! Rien que ça ;-)

Notre départ est commun au 22km. A 20h, pas le temps de tergiverser et ça part déjà très vite sur les premiers kilos... Je ne m'affole pas et suis la tête de course au train à quelques dizaines de mètres. Cédric Jacquet du TRP mène le train sur le 22km et je suis dans les 5... Dès les premières descentes, je remarque que mes adversaires du jour sur le 33km ne sont pas les plus à l'aise et il y a sûrement un coup à jouer... Wait and see !

Les km défilent et malgré les grosses pluie de ces derniers jours, les sentiers sont plutôt propres (Bon je vous l'avoue, il y a eu aussi pas mal de boue et de flaques, mais on adore ça, non???) et on passe le ravito de Gimel au 11ème kilo en 52 minutes....

La descente qui suit me permet de confirmer mes impressions, je ne suis pas avec des grands descendeurs... Et contre toute attente, ce n'est pas en descente que je vais faire la différence mais dans une petite bosse anodine au 15ème kilo. Cette montée régulière a été rendue légèrement technique par le ruisseau qui recouvre le chemin. Petit à petit, je sens que derrière, ça décroche alors je sers les dents et essaie de tourner la vis un peu plus fort.

A partir de ce moment là, je me met en mode solo et profite de chaque descente pour tenter de creuser l'écart.

Je suis de retour dans le village à quelques poignées de secondes des premiers du 22km. Tout le monde file tout droit, retour au bercail, sauf moi, qui bifurque à droite sur la boucle supplémentaire de 11 km et 300+

La nuit est déjà bien présente dans les sous-bois. J'allume ma frontale et tente de maintenir le rythme en direction du plus beau secteur de la course : les landes de Chaussître

Ici, je suis seul et domine les lumières de Saint-Etienne... Je rattrape également les derniers marcheurs du parcours. J'en doublerai d'ailleurs quelques uns en mauvaise posture dont un groupe de mamies mal embarquées dans une monotrace un peu technique... Elles ont du me prendre pour un fada :-P

La fin du tracé est identique aux années précédentes et rapidement, je sais que j'ai course gagnée.

L'arrivée dans le village me permet de saluer mon collègue Jean-Jacques (Le musher du Pilat avec qui je fais pas mal d'encadrements) et je passe sous l'arche d'arrivée dans un relatif anonymat au milieu des coureurs du 22km en 2h36'29'' soit à plus de 12km/h de moyenne... Pas mal, la forme revient bien après ce début de saison chaotique !


Bilan

Comme d'habitude, une belle course dans le Haut-Pilat, de mieux en mieux organisée par Benoît et son équipe ! Grand bravo à toute l'orga et aux bénévoles !

Pour ma part, très satisfait de cette victoire et de mon relatif état de fraîcheur après une grosse semaine d'entraînement...

Comme d'hab, merci à mes sponsors qui rendent ma pratique plus facile chaque jour :

- CIMALP

- Endurance Shop Saint-Etienne

- Hoka pour l'incroyable accroche des speedgoat

- Nutrisens

- Grivel

 

La prépa continue... #stilltraining

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    benoit GARCIN (mercredi, 22 juin 2016 22:01)

    MERCI Florian pour tant d'éloges ! mais sans cette belle équipe qui m'accompagne, rien ne serait possible. Que d'énergie dépenser pour vous accueillir, et comme nous avons à coeur de vous donner le meilleur la journée fut longue , très longue (+ 3h du matin pour la plupart d'entre nous)
    bonne saison à toi et tiens.
    sportivement,
    Benoît