Mon duo des cimes - Ultraskyrace des Ecrins 2015

Une course sauvage et alpine, un vrai régal!

On continue dans les courses un peu plus alpines avec toujours en ligne de mire la prépa pour l'ultra-trail du Mercantour

J'avais coché cette Ultraskyrace des Ecrins afin de la faire en relais à 2 avec Lionel. J'avais fait la skyrace l'an passé et je pensais que ce format pouvais vraiment être classe, avec pour chaque relayeur un passage à plus de 3000m d'altitude (Thabor et Chaberton au programme)!

Malheureusement, Lio est toujours blessé (saison terminée - cf Duo de l'hermitage)... J'ai donc balancé un mail dans mon réseau afin de trouver un nouveau binôme, et au pire, je m'étais fais à l'idée de faire la course en solo... Finalement, comme pour le duo de l'hermitage, c'est Yves-loup qui est venu me rejoindre. C'est parti!

La course a lieu le samedi 18 juillet 2015 avec un départ commun aux solos. On décide donc de partir de Lyon le vendredi vers 14h, sachant qu'il faut passer par le Col du Galibier, le Lautaret étant fermé... 4h de route au programme, et pas que de l'autoroute ;-) C'est magnifique, mais ça tourne!!!

On arrive à Montgenèvre, station départ de la course vers 18h et on file direct retirer nos dossards et faire contrôler nos sacs (je pense d'ailleurs que ce contrôle n'était pas vraiment nécessaire, mais bon...).

Une fois ces formalités effectuées, on va à l'hôtel. Heureuse surprise de voir que le départ du lendemain se fera quasiment devant la porte.

Par contre, la mauvaise nouvelle, c'est que je n'aurai pas accès à la salle de ptit dej' à 3h du mat'. Grrrrr!

On va donc vite fait à la superette du coin pour que je m'achète un ptit truc à boire pour le samedi matin.

L'orage commence à gronder et finalement, c'est quasiment 1 bonne heure de pluie et de grêle qui s'annonce. Le Chaberton s'est d'ailleurs recouvert d'une pellicule blanche! Ca annonce du sport pour demain matin!

Un repas dans la chambre, puis je vais me dégourdir les jambes lors d'une petite balade digestive.

21h30 au lit, un peu de télé et à 22h30, extinction des feux car le réveil à 2h45 va piquer!!

Voilà à quoi va ressembler notre périple, sachant que je passerai le relais à Yves-Loup à mi-parcours.

Comme prévu, 2h45 pétantes, j'suis debout et m'équipe sans faire trop de bruit. Je déjeune tranquilou dans la salle commune où 2 coureurs me saluent. A 3h30, je suis dehors pour un léger échauffement. Les tendons sifflent toujours... 

3h45, on est sous l'arche pour un brief bilingue franco-italien (ben oui, on va en Italie aujourd'hui!!). Juste après 4h, les fauves sont lâchés... Le départ est plutôt roulant sur les 3-4 premiers kilomètres, cela permet d'étirer le peloton. La première bonne info du matin, c'est qu'il ne fait pas froid. Plutôt de bonne augure sachant qu'on sera à 3000m d'ici 1h30...

La pente s'accentue et le sentier devient plus technique. Je mets alors les bâtons en route et monte dans les 20 premiers.

Je passe au sommet du Chaberton (3131m) en 1h27 avec les premiers et sous le lever du soleil. Là-haut, l'accordéoniste de la skyrace nous accompagne de ses notes de musique... Au milieu de ce paysage de haute-montagne, c'est irréel, mais pas trop le temps de profiter...

Les pentes sont encore couvertes de quelques plaques de neige et de glace. Va falloir être prudent dans la descente... La descente se fait dans un sol assez meuble qui va vite transformer mes chaussures en bac à sable, mais bon, je prends plaisir en descendant un peu comme si j'avais des raquettes au pied...

Les km défilent dans un paysage juste somptueux, magnifique, sauvage à souhait et hyper technique... Assez rude de courir, même en descente...

C'est un régal malgré les difficultés. Les organisateurs nous ont choyé avec ce tracé!!

Je passe le 2ème sommet du jour au col des désertes en 2h47 puis redescend en direction du ravito des Acles. Un bénévole me refait le plein d'un bidon pendant que je me ravitaille un peu et je repart... 200m plus loin, mon bidon s'ouvre (mon sympathique bénévole l'avait mal refermé) et je m'en fous de partout... Pas très grave, mais bon...

La prochaine montée se fera accompagnée de plus de 200 mouches (une horreur qui me rappelle les balades dans le top end en Australie). Je n'attends que la bascule pour pouvoir recourir un peu et m'en débarrasser. Par contre, les paysage sont toujours aussi beaux!

J'arrive au Col de l'Echelle où les assistances sont autorisées mais Yves-Loup m'attends directement au relais en vallée étroite. Je passe rapidement et entame la dernière bosse du jour.

Dans cette dernière montée, je me fais doubler par 2 solos, dont le futur vainqueur! Vaindiou, ils ont une sacré caisse les gaillards car on est déjà à 5h de course et près de 3000d+ avalés!

J'accuse un peu le coup sur la fin de la montée et profite d'une fontaine en pleine montagne pour boire quasi un bidon entier et re-remplir pour terminer mon secteur. Je passe à un pointage un peu plus loin et on m'annonce 3ème relais... Pas mal! J'avais annoncé à Yves-Loup entre 5 à 6h de course, normalement ça devrait le faire. Je passe le col des Thures en 5h45 et on aperçoit les chalets de Vallée étroite en contrebas. Je descends aussi rapidement que possible et passe le relais à Yves-Loup en 3ème position à moins de 15 minutes des premiers en 6h01. Voici venu le temps pour moi de me reposer un peu et de faire l'assistance d'Yves-Loup aux différents points où je pourrai le croiser. J'appréhende un peu car il était sur l'ultra de l'aquaterra (111 bornes quand même) 7 jours plus tôt... Ah oui, accessoirement, il avait gagné!!

Je l'attends à Névache, au km 72 après son premier gros morceau du jour avec l'ascension du Thabor.

Le premier relayeur passe, puis le second, 3ème, 4ème et enfin Yves-Loup arrive en 5ème position du relais avec près de 40 minutes de retard sur le 4ème... Pas grave. Je lui avait dit de se faire plaisir avant tout. Pour moi, cette course faisait partie de mon programme de prépa... donc pas trop d'objectif.

Il me dit ne pas être trop bien et avoir hésité à abandonner.

Je file rapidement à Plampinet, dernier endroit où je pourrai le croiser avant son 2ème gros morceau du jour : 1300+ à avaler en 12 bornes... Gloups... Il arrive assez rapidement, se ravitaille et décide de repartir. Courageux!

Je retourne donc à Montgenèvre où je me douche et me restaure en l'attendant...

Arrivent 4 relais et 2 solos (vraiment costauds) puis Yves-Loup passe la ligne plutôt fringant... La deuxième bosse semble lui avoir fait moins mal que la première et il a repris pas mal de temps sur ce secteur puisqu'on termine finalement à 17 minutes des quatrièmes... On est donc 7ème scratch et 5ème relais/19 en 13h22'28''


A refaire

Au final, une course juste somptueuse, j'ai adoré... J'en ai pris plein les yeux et il se peut que je revienne ici une 3ème année d'affilée après 2014 et 2015 tellement c'est beau!

Merci :

- Aux organisateurs pour cette belle course et ce magnifique tracé ainsi qu'à l'ensemble des bénévoles (surtout ceux qui étaient perdus en pleine montagne ;-) )

- A Yves-Loup car t'as grave assuré après avoir fait 111 bornes il y a une semaine. Tu m'impressionnes!

- Comme d'habitude un grand merci à mes partenaires pour m'accompagner dans ma pratique : CIMALP et ma tenue 3Dflex, Nutrisens pour ma nutrition en course, Oxsitis pour mon sac hydragon ace 17L et Endurance Shop Saint-Etienne pour son support tout au long de l'année...


Normalement, plus de dossard avant le Mercantour, mais sait-on jamais... En attendant, retour à l'entraînement!

A bientôt et n'hésitez pas à me laisser vos coms, ça fait plaisir et je vous répondrai!

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Godorecci Isabelle (vendredi, 24 juillet 2015 15:41)

    Beau récit...bravo pour cette belle course...ça fait rêver...actuellement blessée au tendon d'achille j'attends patiemment ou plus impatiemment de pouvoir recourir...les récits me remettent la tête dans les petits chemins de trail..que j'adore...bonne continuation

  • #2

    Flo (samedi, 25 juillet 2015 14:54)

    Merci Isabelle. Je te souhaite une bonne récupération

  • #3

    Bosc Gilbert (jeudi, 06 août 2015 10:22)

    Bravo à toi pour cette nouvelle belle perf, tu as du te régaler.
    Tu as du te régaler, je conn

  • #4

    Flo (jeudi, 06 août 2015 19:42)

    Merci Gilbert.
    Effectivement c'était une course au top que je te recommande vivement.
    A bientôt