Mon trail de Rochetaillée 2015

Dernière course sans réel objectif de ce début de saison puisque les vraies échéances vont avoir lieu à partir du mois de Mai (Duo de l'Hermitage, Samoens, Ecrins et Mercantour...).

J'avais jeté mon dévolu sur le Trail de Rochetaillée, organisé dans mon beau Pilat depuis 3 ou 4 ans maintenant mais que je n'avais jamais couru!

Je partais un peu dans l'inconnu puisque cela fait maintenant quelques semaines que mes genoux me titillent et que mon tendon d'Achille crie "alerte"! Pas ou peu d'entraînement 10 jours avant la course, un peu bizarre comme sensations, mais bon, on y va!

Comme d'hab, sur les courses de proximité, on était plusieurs coureurs du club (Stéphanie, Caro, Stéphane, Michel, Pascal, Valéry et René) à montrer le maillot. Nous v'là donc partis à 7 heures du matin, direction Rochetaillée, petite cité médiévale perchée sur les hauteurs de Saint-Etienne.

Au menu, 3 distances au programme avec un 8km, un 16km et un 30km (qui fera en fait plutôt 31 km).

Pour ma part, j'opte pour le 30 km malgré les douleurs récentes et le court de forme. We'll see!

Gros plateau sur cette distance qui servira de finale au TTR (Trail Tour Régional) avec des noms "ronflants" : Augustin Guibert (du team endurance shop Sainté comme moi, futur vainqueur), Anthony Cottier, Régis Durand, Gilles Guichard, Nicolas Falatik, Samuel Usson, Cédric Bonnefoy...

Ouais, ben si j'fais dans les 20 avec les moyens du jour, ce s'ra déjà bien ;-)

On arrive sur place vers 7h45, la température est un peu fraîche mais le temps est idéal pour courir.

Retrait rapide des dossards, on s'équipe et on part s'échauffer sur les premiers hectomètres du parcours.

Je n'avais pas trop regardé le profil de la course avant de partir mais je m'attends à une course plutôt roulante avec 2 grosses bosses en fin de parcours.


La course : 31km - 1450+

8h30 : Derniers mots des officiels, tout le monde est sur la ligne, on équipe les cadors de balises GPS pour le suivi live et à 8h35, c'est parti!

J'essaie de ne pas partir trop vite car de mémoire, le départ est en montée sur environ 5km. Avec le peu de sensations de ces derniers temps, l'idée c'est de ne pas se cramer tout de suite...

Devant, les costauds sont déjà partis très forts! Je me place entre la 10ème et la 15ème place et avance à mon rythme. Rapidement, on quitte la route pour une piste forestière où la pente se raidit... et mes mollets aussi. Le tendon siffle un peu, mais bon...

Je crois qu'aux alentours du 5ème km, on m'annonce la tête de course à 4 minutes... Eh ben, z'ont pas traîné les salauds ;-) Pas grave, l'idée, c'est de se faire plaisir et de voir où j'en suis de mes sensations.

Les points de vue sur la Vallée du Gier sont sympathiques et c'est assez plaisant de venir courir sur un secteur du Pilat où je ne viens que trop rarement...

Maintenant, on enchaîne une longue descente jusqu'au 13ème km. Le soleil est là et apparemment, les jambes aussi, ce qui est plutôt une bonne nouvelle en soi!!

Derrière, le trou semble fait alors que devant moi, j'ai 3 ou 4 coureurs à portée de fusil avec la silhouette de Maxime Besacier qui est un bon traileur du coin.

Je reprends 2 d'entre eux dans la descente, preuve que l'allure est plutôt bonne. Ca fait du bien!

On est alors au dessus du barrage de la rive, en face de la Valla-en-Gier et on attaque la deuxième bosse du parcours. J'ai toujours Maxime en point de mire mais cette montée régulière lui semble plus favorable qu'à moi puisque l'écart se creuse et que les 2 coureurs doublés précédemment me reprennent et me lâchent... Pas grave, je continue de m'accrocher pour faire la bascule sur la descente la plus technique du parcours au km 15.5. Droit dans le pentu et au milieu des pierres, gaffe aux chevilles ;-)

Dernière petite partie de répit où j'en profite pour me ravitailler  avec un booster d'isostar et un gel long distance energy avant les 2 dernières grosses difficultés du jour au km 19 et 24.

La première montée hors-sentier dans une hêtraie est costaud mais pas trop longue. Je distingue encore mes 2 prédécesseurs ce qui m'aide à franchir la bosse sans encombre, puis c'est la bascule vers le hameau de Laval et la dernière difficulté du jour mais pas la moindre avec une interminable montée sur une piste à travers bois pour rejoindre le plateau de Fontmora et la redescente vers Rochetaillée.

J'y passerai un bon moment, à monter seul mais en essayant de ne pas trop faiblir au niveau du rythme...

Arrivé à la bascule, je croise Michel Geourjon (mon ami de Geourjon Sports au Bessat) qui fait l'aiguillage entre le 16 et le 30 et j'en profite pour lui demander son vélo pour terminer ;-) Il m'annonce 3.5km avant la fin.

Je suis assez étonné de mon état de fraîcheur car j'arrive à relancer sans trop d'encombres sur le plat. Je reprend un nombre important de coureurs du 16km et enchaîne avec le dernier single avant d'arriver à Rochetaillée. J'arrive encore à envoyer le pâté dans la descente! Coooool....

J'en profite pour dépasser Cédric Bonnefoy qui semble traîner un peu la patte. Je passe la ligne juste derrière Steph et Michel qui viennent d'en finir avec leurs seize bornes.

Je franchis la ligne en 14ème position en 2h41'41''. Voir le classement

Gus est là. On prend 2 minutes pour discuter. Il m'annonce qu'il a gagné. Je lui demande le temps : 2h20. Wowww. Ca calme! Bien content pour lui. Ca augure de belles choses pour la suite de la saison!

Au final, j'suis plutôt content de la perf du jour avec les moyens qui étaient à ma dispo.

Je ne suis pas trop loin de coureurs de mon niveau (Max Besacier me met 4min) et je pense que sans ces quelques petits soucis, j'aurai pu me glisser dans le top 10. Point positif : pas de crampes, pas de coup de calgon et pas trop mal aux genoux... Point négatif : le tendon d'Achille a bien fumé :-(

Ah oui, autre point positif, la première sortie en course avec le sac mountain trail comp de Grivel et c'est plutôt pas mal. Compte rendu bientôt dans la rubrique "Test matos"

Désormais, un peu de repos et de soin. Si ça ne va pas mieux, ce sera médecin, kiné et podologue pour faire des semelles et ne pas compromettre la suite de ma saison.

RDV le 24 et 25 Mai pour le Duo de l'Hermitage avec mon copain Lio pour représenter CIMALP qui sera partenaire de la course

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Michel (lundi, 20 avril 2015 21:49)

    Super résumé
    Tjr aussi belle plume
    Bravo

  • #2

    Flo (jeudi, 23 avril 2015 09:23)

    Merci Michel ;-)