Mon Boulieu Trail 2014

Dans le cadre de ma prépa au festival des hospitaliers, j'avais coché le 35km du Boulieu Trail à seulement quelques minutes de la maison. La grande inconnue était de savoir dans quel état de fraîcheur j'allais me présenter sur cette épreuve après l'UTV et le début de la prépa entamé la semaine dernière...  Désolé, pas beaucoup de photos mais je n'avais pas ce qu'il faut. J'attends celle de l'orga!


Bon, le premier truc, c'est que le départ de la course est fixé à 14h... Un peu casse gueule tout ça : A quelle heure je mange, qu'est-ce-que je mange,...
Une fois ces petits tracas résolus, je fixe RDV à Olivier (un collègue du Club) à 13h à St-Julien. On arrive vers 13h20 à Boulieu et direction le retrait des dossards.

On s'équipe et vers 13h40, on va faire un ptit tour d'échauffement. Malgré les jambes lourdes de la semaine d'entraînement, les sensations sont plutôt bonnes.

14h, on est une petite quarantaine à prendre le départ de ce 35km.Première originalité,  départ fictif pour un tour de village. Habituellement, on fait ça pour étirer le peloton mais là, on s'arrête au retour sur la ligne de départ, pour le départ réel. Bizarre...

 

14h03, c'est parti! Un type déguisé en lapin rose part comme une balle sur les 300 premiers mètres et finalement ralentit rapidement, il a dû avoir peur de la chasse^^

Je mène le train avec un gars du team Asics (Benoît Girondel qui gagnera la course) et un autre du team running Pilat, venu en force. On part rapidement, entre 15 à 18km/h de moyenne sur les 3 premiers kilos.

Je vais suivre au train jusqu'à la première bosse puis baisse un peu de pied pour ne pas exploser.

A partir de là, je vais courir seul, en deuxième position pendant très longtemps.

Le parcours est sympa et m'emmène sur des secteurs connus : Bourg-Argental, Burdignes, la Croix de Chirol. La chaleur est bien présente et je profite de chaque ravito pour me rafraîchir le visage et la nuque.

C'est un tracé plutôt exigeant, roulant avec pas mal de relances. Ca ne correspond pas exactement à ce que je travaille ces derniers temps car entre l'UTV et les hospitaliers, je suis plutôt sur des séances de volume que de vitesse même si j'essaie de conserver une séance de VMA/semaine.

Malgré tout, je cours tout le long....

A la fin de la dernière bosse, vers le km 25, j'aperçois un gars qui revient sur moi. J'essaie de conserver mon allure en me disant "On verra bien...".

Je passe à Chirol toujours en seconde position mais assez rapidement, dans le début de la longue descente qui nous ramène à Boulieu, Ludovic Virouleaud me doublera, plus frais et alerte que moi, pour conserver la deuxième place.

Les jambes sont lourdes et le but est de finir sans trop puiser dans les réserves.

J'essaie de relancer sur les 2 derniers km de plat et j'arrive dans le village où j'aperçois les copains du JCV et ma famille qui m'encouragent pour les derniers hectomètres. Ca tombe bien parce que là, je suis cuit!

Je termine finalement 3ème/37 en 3h02'48" à 1min du second et moins de 10 minutes du vainqueur. Plutôt encourageant étant données les circonstances.

Au final : une course sympa avec les copains du JCV et à côté de la maison! Une deuxième course avec les supers produits trail de mon partenaire CIMALP

Gros bémol : l'heure des podiums!!! On est arrivé vers 17h et les podiums ont été annoncés pour 19h30. Vous comprendrez qu'il n'y ait pas de photos de moi sur le podium, j'avais apéro ;-)

 

RDV dans un ptit mois sur le 75km des Hospitaliers. See ya!


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    philkikou (lundi, 06 octobre 2014 22:11)

    Bravo pour la perf. et la préparation des Hospitaliers

  • #2

    Hervé (mardi, 07 octobre 2014 09:15)

    Bravo flo