Mon premier ultra : Ultra Trail du Vercors

C'était l'Objectif de l'année avec un grand O! Et je n'ai pas été déçu : magnifique, magique, éprouvant, émouvant... et j'en passe. En un mot, c'était topissime! Comme quoi, je dois être un peu maso au fond de moi ;-) Si vous avez un moment, voici MON ultra trail du Vercors 2014.

Alors voilà, je m'étais inscris à l'UTV il y a près de 6 mois maintenant dans le but de voir si j'étais capable de tenir  et performer sur un ultra trail... Une grosse prépa  estivale qui m'a demandé beaucoup d'investissement ainsi qu'à ma ptite famille (ben oui, j'ai pas mal couru pendants les vacances - je les remercie beaucoup!) et hop, on est déjà le 05 septembre, veille de l'UTV!

On récupère les loulous à l'école et 2 heures plus tard, nous voilà à Méaudre, village départ/arrivée de la course. On file vite prendre possession de notre gîte. Enfin vite... Monique la propriétaire est une grande bavarde... On prends le temps de discuter. Si vous cherchez une bonne adresse dans le Vercors, n'hésitez pas une seconde : http://location-gite-meaudre.com/

18h30, direction le retrait des dossards. Je retrouve quelques visages connus (Fabien Ruf qui terminera 2ème du relais à 2, Olivier Charbonnier de l'OE42) , l'occasion de discuter en attendant le briefing.


La course

Réveil fixé à 4h du mat'... Aïe, ça pique!!! Je déjeune, m'équipe (1ère sortie de ma tenue officielle CIMALP, la classe!) et me v'là prêt... Le gîte étant tout à côté de la ligne de départ, je descends vers 4h45... Un ptit mot du Maire et à 5h pétantes, c'est parti.

L'idée était de ne pas partir trop vite pour avoir assez de jus pour terminer. Ben oui, 89 km, c'est long et je redoute la chaleur de cette journée. J'avais calculé mes temps de passage pour boucler en 12h, on verra plus tard que les conditions météo ont fortement remis en cause ces objectifs!

 

Crédits : David Boutin/UTV
Crédits : David Boutin/UTV

La première partie de course jusqu'à Corrençon est plutôt roulante et il ne faut pas trop se laisser griser par la vitesse... Je suis dans les vingt mais assez rapidement, je suis pris par des "maux intestinaux" et dois m'arrêter 2 fois pour faire "un peu de place" (j'en perdrais ma casquette d'ailleurs, mais bon...).

On passe le hameau de Valchevrière (http://fr.wikipedia.org/wiki/Valchevrière) dans une ambiance mystique, éclairé aux flambeaux. Le temps d'une ptite interview vidéo (j'espère la retrouver...) dans la dernière bosse avant Corrençon et le petit jour se lève. Les sensations sont bonnes : plus mal au bide, bonnes jambes, moral au top!

Je m'arrête 1 minute au ravito avant la première section vraiment typée montagne.

En effet, le parcours va rapidement prendre de l'atitude en direction de la petite Moucherolle. Je monte bon train et en profite pour grapiller quelques places. Là-haut, le panorama est magique et me rappelle d'excellents souvenirs en rando sur ces hauts plateaux... Mont-Aiguille et Vercors Drômois au Sud, Moucherotte droit devant... Je m'arrête un moment histoire de profiter de ces instants où le temps se fige et pour discuter avec les 2 bénévoles postés là-haut.

J'ai plus de 30 minutes d'avance sur mes temps de passage mais je suis bien... En route pour la redescente vers Côte 2000 où je dois retrouver Delphe et les garçons (à ce moment là, je sais que ça va être dur de les voir car on avait fixé RDV à 10h30 et je suis bien en avance...)


En effet, je passe à Côte 2000 à 9h55 en 18ème position. Je fais le plein d'eau et des bidons, prends le temps de m'alimenter et d'envoyer un sms à Delphe pour lui donner RDV à Lans au km57 pour la prochaine assistance.

Sur ce tronçon, je ferai quelques km avec un gars du coin. L'occasion de discuter un peu mais rapidement il décroche et je continue mon bonhomme de chemin seul. Cette portion n'est pas inoubliable, faite de relances en montée/descente. 

J'arrive à Lans vers 12h en 17ème pos. et la chaleur commence à être écrasante. Je profite de la fontaine à l'entrée du village pour me rafraîchir la tête et faire tomber les degrés dans le moteur!

Il me tarde de voir mes assitants de choc (Delphe et les garçons). Le temps d'un virage dans la rue et ils sont là pour m'encourager : grosse montée d'émotion qui m'a presque fait chialer (ben oui, on va au fond de soi dans ces épreuves!). Delphe prends soin de moi et refait le plein de mon sac pendant que je me ravitaille. Sur ce ravito, le 1ère féminine me double, fraîche comme un gardon, elle terminera 6ème au scratch avec près de 45 minutes d'avance sur moi!!

Ici commence la deuxième grosse ascension du jour avec le Moucherotte qui va se faire en plein cagne! Les premiers hectomètres au sortir de Lans (au niveau du site d'escalade pour ceux qui connaissent) sont extrêmement rudes. Les premiers relais à 2 et à 4 me doublent sur cette portion et une chèvre me nargue en allant bien plus vite que moi dans la montée...Si je l'attrape celle-ci ;-)

Finalement, la pente s'adoucie un peu en deuxième partie et je peux relancer à nouveau ce qui me permet de grapiller quelques places. J'arrive au Moucherotte tout juste à mes temps de passage prévisionnels, mon avance a fondu comme neige au soleil (c'est le cas de le dire!!). Je profite de la vue sur Grenoble, Belledonne et la Chartreuse et j'ai une pensée pour mes potes Lio et Philou qui sont passés ici il y a quelques jours pour l'UT4M.

La redescente qui s'enchaîne est hardue, technique pleine de pierres et piègeuse. Je prends mon temps car la fatigue commence à être là et le but est de ne pas se blesser. J'arrive à St-Nizier au km 68 à la 15ème place à 14h10 avec mon équipe de choc aux encouragements et à l'assistance. Ca fait vraiment du bien au moral de les avoir avec moi sur la course, c'est un plus, indéniablement! Je croise aussi Fabien Ruf et Aurélien Boustie qui ont terminé leur relais et sont là pour encourager leur équipiers. Comme sur chaque ravito depuis la mi-journée, Delphe gère l'assistance pendant que je prends soin de moi. J'avale une soupe de pâtes, des fruits et quelques gâteaux. Je prends aussi du temps pour m'asperger. La chaleur est difficile à supporter... Le moral est toujours bon et physiquement, ça tiens. Je m'engage pour la dernière section difficile du jour avec la remontée sur le plateau des Molières et du Pas du tracollet...


Dans les quelques km qui m'emmènent en bas de St-Nizier, je passe devant un coureur perfusé en me disant qu'il est allé trop loin avec cette chaleur (j'apprendrai à l'arrivée que c'est le 2ème qui a pris un bon gadin et que les docs ont mis sous morphine pour le transporter). Je continue donc à être prudent et à bien m'alimenter et à m'hydrater.

On traverse la route de Grenoble et c'est parti! Cette montée est interminable, raide, longue, technique sur certaines portions. J'suis sec! Je m'arrête 2 minutes pour essayer de refaire un peu de jus. Un gars d'un relais à 2 passe en me remotivant. J'essaie de m'accrocher et finalement arrive à repartir et regagner un peu de rythme dès que la pente s'adoucie un peu. Enfin, je vois le bout de cette montée et les bénévoles présents là-haut sont là pour nous rebooster!

Ca y est, c'est la redescente vers Autrans au km 81 et le retour au bercail qui se profile. Je reprends encore quelques coureurs qui sont à bout dans cette portion où il faut relancer pour rejoindre le dernier ravito. Delphe est là avec les garçons et m'annonce dans les 10 (je suis en fait 11ème après 11h53 de course)

Allez, je tiens le bon bout!! Il me reste 7 ou 8 km avec un dernier coup de collier pour la montée des tremplins d'Autrans. Je monte tant bien que mal (plutôt bien pour un gars qui a 80 bornes dans les pattes) et bascule enfin vers Méaudre.

Les derniers km sont plutôt roulants  et j'essaie de relancer en trottinant dès que possible. J'aperçois les premières maisons de Méaudre et je sais que derrière moi, ça revient!

J'en remet une dernière couche avec l'énergie qu'il me reste. Ca y est, le dernier kilo est annoncé. Delphe m'encourage avec Louka et Sacha, dernier virage, le speaker, la foule, les émotions s'entremêlent... J'suis finisher de mon premier ultra à la 11ème place au scratch en 12h55'14''!! YEAH!!! T'as assuré mon Flo!

 

Tout ça n'aurait été possible sans :

- En premier lieu ma femme et mes garçons, supporters et assistants du jour et qui subissent mes entraînements au cour de l'année

- Mes partenaires : Endurance Shop Saint-Etienne et surtout CIMALP pour qui je deviens Ambassadeur Trail (rapidement un debrief sur les magnifiques produts utilisés lors de ce trail)

- Tous ceux qui m'ont encouragé pendant cette course (j'en oublierai sûrement..) : Maman, ma ptite soeur, Corinne Fabien et Manon, Claudine et Alain, Nono, Rem, Mat, Fabien Ruf, Olivier F, Gas, David et Lucile, Polo et Fabienne, Tom et Sarah, Banban, Nathalie O., Xav Fond, Gus, Hervé A., Lionel B., Nadège et Vincent, Freddy G., Guillaume S...

- Mes ami(e)s du JCV Steph, Philou et Sylvie, Lio, Michel, JC et Nath, JCM, Olivier R, Daniel et Karine, Pascal G, Pascal C, Yves, Yannick

Pour finir, un grand merci et un grand bravo aux organisateurs et aux bénévoles de ce magnifique Ultra Trail du Vercors

Si vous êtes trailers et amoureux de la montagne, c'est assurément une course à cocher dans votre calendrier.

 

Maintenant, repos et prépa de la dernière course de l'année avec le festival des hospitaliers début novembre


Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Estelle et Pierre (mardi, 09 septembre 2014 23:21)

    Hello le fou du Vercors ! Toutes nos félicitations, d'avoir terminé et surtout d'arriver aux portes du top 10. Ton résumé de la course est vraiment super bien écrit. On s'y croirait. Pour bien connaitre le Vercors (Estelle), je vois très bien par où tu es passé, et le dénivelé positif réalisé.
    A quand le debrief - diaporama de ce premier Ultra Trail ? On a hâte de voir les photos commentées de ta propre voix (avec l'émotion en plus).
    Gros bisous, et reposes toi bien.
    Estelle et Pierre.

  • #2

    flo-trailer-pilat (mercredi, 10 septembre 2014 09:46)

    Merci les amis. Au plaisir de vous voir bientôt.
    Bises

  • #3

    Samontetro (mercredi, 10 septembre 2014 14:53)

    Premier ultra, tu le boucles quasiment dans le top 10! Wahou! Et pourtant il fallait en avoir du mental sur celui-ci pour gérer le retour brutal des conditions estivales sur le Vercors!
    Je suis désolé pour la section "peu passionante" après Villard mais un certain lobby très influent nous a interdit tout un superbe massif et on a du se replier sur le Moucherotte (pas pévu au programme cette année) et cette jonction peu intéressante...

  • #4

    flo-trailer-pilat (mercredi, 10 septembre 2014 14:56)

    Merci Samontetro. Je n'ai cessé de le rappeler à l'orga mais un grand bravo à tous vos bénévoles pour leur accueil et leur gentillesse ainsi qu'à la "team balisage" : impossible de se perdre. C'est une super course que vous avez là!
    Je pense que vous avez dû avoir un grand nombre de retours très positifs. Par contre, la prochaine fois, il faudra régler le thermostat moins chaud ;-)

  • #5

    Latom69 (vendredi, 12 septembre 2014 14:42)

    T'es qd même un grand malade!! Mais j'admire ta passion et tes résultats. En plus tu nous les décris à chaque fois avec tellement de précision et d'émotion qu'on s'y croirait et que pour un peu (un bon peu qd même!!!) ça donnerait envie de s'y mettre!
    Et puis on relit et on se dit que ça ne serait jouable qu'en hélicoptère, dans le meilleur des cas!
    Bises

  • #6

    flo-trailer-pilat (vendredi, 12 septembre 2014 14:47)

    Merci mon ami ;-)

  • #7

    rv (vendredi, 19 septembre 2014 15:04)

    Trop top ton résumé et encore bravo

  • #8

    flo-trailer-pilat (vendredi, 19 septembre 2014 15:32)

    Merci Rv. Tu es un Hervé que je connais ou pas du tout??