Mon trail de l'Oisans 2014

Le compte rendu de mon trail de l'Oisans 2014 aura mis un peu de temps à être en ligne mais en ce moment, je vous avouerai que les plannings sont très chargés...

Voilà quelques temps que j'avais coché le trail de l'Oisans à mon calendrier (j'ai d'ailleurs couru avec le dossard 300, du premier inscrit...).

RDV le samedi en début d'après-midi avec Olivier, Philou et Sylvie du Jogging Club pour covoiturer et rejoindre Lionel et sa petite famille au Col d'Ornon.

 

On arrive en fin d'aprem au gîte où nous allons passer la nuit et qui sert également de lieu de retrait des dossards. Je suis étonnament surpris par le peu de monde (on sera une 50aine sur le 36 km, un peu moins sur le 50 km).

Je récupère mon enveloppe et premier évènement de la soirée, il me manque ma puce. Cela sera vite résolu par l'équipe des bénévoles car elle était tombée du sac.

On s'installe dans les chambres puis on redescend jeter un oeil à la finale de H cup Toulon/Sarracens dans la salle commune.

C'est ici que se déroulera le moment le plus cocasse et folklorique du WE...

Il est aux alentours de 18h30 et les (jeunes) gérants du gîte en profitent pour se mettre une brasse monumentale (cris, pleurs, jets de casseroles, portes qui claquent). Monsieur étant complètement bleu depuis notre arrivée et Madame esssayant de gérer du mieux possible les bénévoles, l'installation des clients, le repas du soir...

A un moment, on a même cru devoir aller manger ailleurs car à 19h30, il n'y avait toujours rien de prêt...

Au final, on passera un repas du soir correct, une petite balade digestive et une bonne nuit pour préparer la course du lendemain.

Le réveil sonne vers 5h45 pour nos amis alignés sur le 50km. Pas besoin de se presser et de se stresser puisque l'arche de départ est attenante au gîte (je n'ai jamais dormi aussi près d'un lieu de départ).

7h : On encourage Philou et Lionel qui partent pour leurs 50 bornes

On termine de se préparer avec Olivier et Sylvie puis vers 7h40 on fait quelques longueurs pour s'échauffer, on discute avec un journaliset du Dauphiné...

8h : On s'aligne sous l'arche avec la 50aine de participants au 36 km.

Comme à mon habitude, je me place aux avants postes pour un départ canon dans la descente. On mettra 10 minutes pour avaler 3km... Wouah!!!

Mais c'est bien connu, si on descend, c'est que ça remonte... Gros coup de calgon dans la montée puisque je passe de la 2ème à la 5ème place... No panic, la course est longue...

Au fur et à mesure, je refais mon retard et prends mon rythme de croisière.

Les km défilent. 3 ravitos étaient prévus sur la course au 12ème, 15ème et 17ème km avant la grosse difficulté du jour.

J'avais choisi de m'arrêter au 17ème mais arrivé là-haut, le ravito est placé à l'écart de la course et nous force au détour... Tant pis, je ferai la course en autonomie!

Dans la bosse, je suis 5 ème mais en voulant enjamber un tronc d'arbre au milieu du chemin, je prends une méchante crampe au mollet qui me fera souffrir pour tout le reste de la course et me fait doubler par un junior.

On arrive doucement au Col de la Buffe où le parcours du 36 et du 50km se séparent... Lionel est à quelques encablures devant moi et fait la course en tête sur le 50, cool!!

Pour ma part, le D+ est presque terminé (un peu plus de 1800 m à cet instant), il ne nous reste plus que la dernière bosse en direction de l'arrivée.

En haut de la descente, le 3ème est à l'arrêt, la montée a dû lui faire bien mal. Je fais la bascule mais rapidement me fait doubler par un concurrent plus frais que moi et reste donc cinquième.

La descente s'enchaîne et j'ai le 3 et 4 dans la mire. Un bon ravito dans la descente me permet de reprendre un peu de gaz et je finis mieux.

Je parviens donc à doubler le junior et passe en 4ème position... Allez Flo accroche et va chercher le podium!!!

Malheureusement, le 3ème ne faiblira pas (c'est celui qui m'a doublé en haut de la descente) et je termine donc en 4ème position en 4h00'44'' d'une course qui se gagne en 3h28'10'' par Sylvain Arnaud (trop fort!). Je ne suis qu'à 2min de la 3ème place, encourageant! Je serai tout de même sur le podium avec une première place en catgéorie sénior!

Au final, une superbe course de montagne, très bien balisée avec des bénévoles aux petits oignons. Un petit bémol pour le positionnement des ravitos...

Des paysages somptueux au pied du Taillefer et une course qui mérite d'être connue et courue!!

 

D'excellents résultats pour le JCV avec une victoire pour Lionel sur le 50km et une victoire en catégorie pour tous les autres : Philou en V2 sur le 50, Sylvie et Olivier en V1 sur le 36km et moi.

A bientôt : WE prochain, organisation du Pilatrail et dans 15 jours raid obivwak!

Écrire commentaire

Commentaires : 0