Mon trail de la côte Roannaise 2014

Trail côte roannaise

En ce dimanche 27 Avril, il était temps de rechausser les baskets pour m'aligner sur un premier trail un peu plus long et un peu plus costaud. Je m'étais donc inscris sur le 30km du trail de la Côte Roannaise

Départ fixé à 5h30 avec Jean-Claude et Nathalie puis direction Renaison pour le départ de la course.

On arrive vers 7h30 sur place. La météo semble plutôt clémente avec de bons rayons de soleil et une température assez douce.

Je retire mon dossard puis profite de la dizaine de minutes devant moi pour aller poser les flyers Endurance Shop Saint-Etienne sur les voitures environnantes (ouh le vandale ;-))

8h10 : Comme d'hab, je pars m'échauffer sur les premiers hectomètres de la course. Comme vu sur le profil, on attaque direct dans la pente avec près de 8 bornes de montée mais plutôt régulière.

8h20, je me rapproche de la ligne de départ pour me placer mais à priori, pas grand monde au départ (au final, environ 150 participants) mais quelques cadors avec en particulier Anthony Gay du Team trail Sigvaris.

Briefing d'avant course et les fauves sont lâchés à 8h30 pétantes!!

J'essaie de ne pas partir trop vite histoire de ne pas être dans le rouge tout de suite (comme d'hab!!)

Mais je suis étonné d'être deuxième, derrière Anthony Gay qui est parti comme un avion.

Je vais rester à cette place jusqu'au 5 ou 6ème kilo puis vais me faire doubler dans la montée par 2 puis 3 coureurs. Je me retrouve donc en 5ème position.

La première bosse est avalée en 40 minutes et je ne pense pas avoir trop tapé dans les réserves... Juste le temps de se refaire la cerise dans un descente assez raide et on enchaîne sur la deuxième difficulté du parcours qui nous mènera jusqu'à la mi-course au point haut du parcours.

Les montées sont assez régulières (j'ai bien fait de travailler au seuil ces dernières semaines) mis à part quelques "coups de cul" où il faut marcher. Les paysages sont plutôt sympa mais le trail n'a rien de très technique. En fait, se sont des successions de pistes forestières avec quelques single.

Arrivé au 17ème, le dernier raidart droit dans le pentu me pique les mollets mais je sais qu'après, la suite de la course va être beaucoup plus roulante. Je vois 2 gars à une centaine demètres devant moi... mais aussi 2 autres qui ne sont pas bien loin derrière.

 

Je bascule et profite de la descente pour allonger la foulée en me disant que ça va suffire pour faire le trou. Et au final, ça fonctionne car en me retournant régulièrement, je ne vois plus personne derrière.

Je pense au profil et sais qu'il reste une dernière difficulté avec 150 mètres de D+ au km 25.

J'essaie d'arriver assez frais mais je sens quelques debuts de raideurs musculaires. Wait and see...

Dans la dernière bosse, je retrouve les 2 gars de devant et parviens finalement à en doubler un (il s'était aligné sur le 13 km la veille et je pense que ses jambes sont lourdes).

Arrivés en haut, on recoupe le petit parcours et Jean-Claude déboule juste derrière moi...

Il me demande ma place et je lui annonce que je suis 4. En fait, ça ne durera pas longtemps car 300 mètres plus loin, je me fais doubler par un gars du NOSE qui à l'air bien plus frais que moi. En fait, j'avais ralenti un peu pour étirer des débuts de crampes et il en a profité pour fondre sur moi. Juste le temps d'échanger quelques mots sur le CFC qui s'annonce et il prend vite fait 100 mètres d'avance.

J'avais pris soin de bien me réhydrater et finalement les jambes reviennent, je remet la machine en route en me disant que je vais tenter de le fumer sur les 3 dernières bornes.

Que nenni, il parviendra finalement à garder son avance et sa victoire en catégorie!!

Je boucle ce 32km et 1500d+ en 2h55min55sec à la 5ème place scratch sur 139 arrivés.

 

Au final, voici mes impressions :

- Un leader intouchable en la personne de Anthony Gay qui boucle le parcours en 2h32 (wouah!!)

- Un parcours sympa mais peu technique (va falloir que je recours dans mon Pilat avant les prochaines courses en montagne)

- De bonnes sensations mais des jambes un peu juste avec des crampes à partir du km 28

 

Voir les résultats complets ici

Voir mon move ici

 

On continue la prépa, RDV dans 10 jours au CFC et le 26 Mai au Trail de l'Oisans.

See Ya!

Écrire commentaire

Commentaires : 0