Les étoiles de Gimel 2013

Je pensais que le trail de Faverges serait ma dernière épreuve en compétition de ce début de saison, que nenni!!

Les courbatures à peine passées, je décide de m'inscrire pour les étoiles de Gimel, trail semi-nocturne organisé à quelques encablures de chez moi à St-Régis-du-Coin dans le Pilat. C'est un coin où je vais souvent l'hiver pour des encadrements en raquettes et que j'adore.

3 distances sont au programme avec un 12, un 22 et un 32 km. J'opte pour le 22km en me disant que cela fera une jolie course de récup'.

En plus, on doit être de nombreux coureurs du club à participer (plus d'une 10aine) ce qui devrait donner une ambiance sympa.

Une course enfant doit également avoir lieu et Louka nous demande depuis plusieurs semaines de pouvoir courir, c'est donc une belle occasion.

Nous voilà parti en fin d'aprem direction St-Régis et les Hauts-Plateaux du Pilat. La journée est magnifique, grand ciel bleu, chaleur, les conditions sont optimales.

On arrive vers 17h30 là-haut. J'en profite pour flyer quelques voitures avec les prospectus de mon ami Jean d'Endurance Shop Sainté.

On passe récupérer les dossards des enfants et le mien et c'est vite le départ de la course enfant. J'avais dis à Louka de se placer en tête sur la ligne (tout ce qui est doublé n'a plus à l'être ensuite) mais il se fait enfermer et part dans le ventre mou. Il remontera finalement tout le monde pour finir 4ème avec une super course. De la vraie graine de champion!!

Sacha nous aura refait le coup du Suzon avec un départ dans les bras et une arrivée timide. L'essentiel est de participer!!

 

C'est ensuite une longue attente qui arrive car le départ du 22 et 32km est prévu à 20h. Je retourne flyer des voitures, vais reconnaître le premier kilo de course et discute avec les amis du club.

Pour le départ, on nous annonce une boucle dans le village, histoire d'étirer un peu ce peloton d'environ 200 coureurs et éviter des drames dans la première descente qui est vraiment casse-gueule avec de nombreuses pierres cachées sous une herbe plutôt dense.

Ca y est, c'est parti... Je m'élance devant dans le village en compagnie d'Augustin Guibert (coureur élite et vainqueur de nombreuses courses dont le dernier Pilatrail) afin de pouvoir faire la descente en tête et éviter de me péter les chevilles. La première descente est vite avalée et on s'élance sur les magnifiques monotraces du Haut-Pilat. Je me cale dans la foulée d'Augustin et lui demande sur quelle distance il court (il m'annonce qu'il est sur le 32km, ce qui me rassure un peu). Je passe en tête dans la montée et garde un rythme soutenu.

Je suis plutôt content, les jambes sont là et répondent bien. On arrive assez rapidement à la bifurque entre les 2 parcours. Je m'engage sur le 22km avec un gars qui me suit à la trace (ou bien l'inverse!!)

On creuse rapidement l'écart avec nos poursuivants jusqu'au 7ème kilomètre où on a du mal à retrouver le balisage (plutôt léger) sur une grosse piste. Demi-tour, on revient sur nos pas jusqu'au dernier carrefour (un bon viron d'au moins 500m de plus où on retrouvera nos poursuivants) pour finalement repartir et retrouver le balisage au sol qui avait été sans doute arraché!!

On remet un bon coup d'accélérateur et on refait le trou.Le passage sur la tourbière de Gimel est magnifique. Les pistes et monotraces sont hyper-roulantes et vraiment belles. Les kilomètres s'enchaînent et la sensation de vitesse est grisante.

Je discute un peu avec mon adversaire du jour. Je lui dis que j'ai couru le maratrail de Faverges la semaine passée et que je n'ai pas d'ambitions sur la course car je pense avoir un coup de bambou et manquer de jambes pour finir. Lui me glisse qu'il est un piètre descendeur (ce qui lui sera fatal ;-))

On enchaîne jusque dans la montée de Chaussître où il en profite pour prendre une 50aine de mètres d'avance sur moi. Je m'accroche et essaie de ne pas me laisser distancer. Là, notre parcours rejoint le 12km et on va doubler beaucoup de monde.

cret_chaussitre

Le coucher de soleil sur le Velay est magnifique!! Le tracé est vraiment sympa. Là commence une vraie descente technique. De la pente, des pierres, des épingles, tout ce que j'aime.

J'envoie du bois, rattrape le premier et lui met un bon j'ton dans la descente. Il ne reviendra finalement jamais. J'en profite, j'enchaîne, les jambes sont toujours là. On m'annonce 5km, puis 3km. Toujours personne derrière moi, à part des coureurs du 12km.

La dernière côte n'est pas bien longue et me pique les jambes. J'attrape finalement le bitume qui me ramènera jusque dans le village Cointarand.

J'arrive au milieu des coureurs du 12km, incognito. Les flambeaux sont là pour signaler l'arrivée. Je passe la ligne en 1h41 et vainqueur. Le speaker me remarque, m'annonce premier et me demande mes premières impressions de course.

Ensuite, une journaliste de la presse locale viendra en faire de même. Ravito d'après-course et premières discussions avec les amis du club. Stéphanie m'apprendra qu'elle aussi a gagné sur le 12km.

 

Au final, le JCV fera 3 podiums avec Isa (2ème du 22km), Steph (1ère sur le 12km) et moi.

Ma plus grosse boulette du jour aura été de laisser mes affaires dans la voiture du Président car je vais passer une bonne heure à l'attendre dans le froid de la soirée cointarande. Ben oui, il était si bien sur les sentiers qu'il a souhaité y passer beaucoup plus de temps que les autres ;-)

Un plateau repas d'après course copieux puis viennent les podium. Mon premier podium en trail et à la première place. Que demander de mieux!!

Par curiosité, je file voir les classements avant de partir afin de voir mon temps et remarque avec stupeur que je suis 2ème. Un gars a soit disant bouclé le parcours en 1h37 (soit 4mn de mieux que moi!) alors que j'ai fait toute la course en tête.

Je passe voir le chrono pour les informer. Ils me disent qu'ils vérifieront tout ça le lendemain.

Au final, le classement paraîtra ainsi sur la presse et internet (je suis 2ème, snif!!).Par curiosité, je retrouve le soit-disant premier sur internet et lui demande s'il a bien fait le 22km. Eh bien, non, il a couru le 12km.

J'envoie donc un mail à l'organisation pour les en informer et rétablir le classement, ce qui sera fait dans les prochains jours. Et en prime, j'ai gagné une invitation gratuite pour les étoiles de Gimel 2014 afin de défendre mon titre ;-))

Au final, une bien belle course, beaux tracés bien roulants, paysages magnifiques, un balisage un peu léger et une équipe de bénévoles sympathiques.

 

Voir mon tracé sur garmin connect

RDV en septembre pour de nouvelles courses : Trail du Bessat (sûrement), Trail des Aiguilles rouges (un gros morceau avec 50km et 4000m D+), Galop avec les loups, Boulieu Trail et SaintéLyon en solo

Écrire commentaire

Commentaires : 0