Mon raid Obivwak 2013 à Villard-de-Lans

Le Raid obivwak est un raid international d'orientation qui fêtait cette année son 32ème anniversaire.

Le principe de l'épreuve est simple : Courir en équipe de deux pendant deux jours (deux étapes). Chaque équipe, munie d’une carte spécifique (codes couleurs différents d'une carte IGN) de Course d’Orientation (échelle 1/15000), doit rallier des points de passage obligés (postes) identifiables grâce à des balises orange et blanche, par l’itinéraire de son choix. Sur chaque circuit, l’équipe qui réalise son parcours dans le temps le plus court remporte l’épreuve.

carte_co

Il existe 8 types de parcours différents sur le raid (de A à H) en fonction de la difficulté technique et physique qu'impose chaque circuit.

Cette année, c'est ma 3ème participation au raid après 2011 (dans le Pilat sur le circuit D) et 2012 (dans le Beaujolais vert sur le circuit B).

 

Préparation de la course

 Désolé, il n'y aura pas beaucoup de photos dans cet article, mais c'est largement compréhensible avec les conditions dantesques dans lesquelles se sont déroulées cette épreuve!

Cette année, je formais équipe avec David Chatelon, excellent orienteur de mon club d'orientation : l'orientexpress 42. Et comme chaque année je monte de niveau, cette année, je cours sur le A!

Nous n'avons pas forcément eu le temps de faire des entraînements en commun pour peaufiner notre stratégie de course mais avons beaucoup échangé par mail sur différents éléments importants à prendre en compte sur ce type de raid : stratégie de course, matériel, alimentation pour les 2 jours (en course et sur le bivouac), ...

Seul hic à cette préparation, une semaine avant le raid, la météo annoncée est exécrable : fortes pluies (+ de 30 mm), rafales de vent, etc...

La veille de la course, le sac est bouclé, je suis au top : mon sac est petit (pourtant tout y est : tente, eau, change complet au niveau des vêtements, etc...) et hyper compétitif avec un poids de 6kg!

 

La course

 Arrivés vers 11h00 sur Villard-de-Lans, c'est aussi à cette heure là qu'il se met à pleuvoir comme prévu.

Je retrouve David dans le village afin de se répartir au mieux le poids du matériel commun dans nos 2 sacs (tente, réchaud, bouffe, etc...) afin qu'il n'y en ai pas un qui porte plus que l'autre.

Le temps de prendre un repas sportif à moitié sous la pluie (donc rapidement avalé), de se changer (brrrr, ça caille), de vérifier les sacs et de passer un ptit coup de fil à ma chérie et c'est parti!

On passe à la vérif' des sacs aux alentours de 11h45. Tous les sacs du parcours ultra sont vérifiés pour éviter que les sportifs se soient passés de matériel obligatoire étant données les conditions météo attendues sur le parcours. Le plus dur est de tout refaire rentrer dans le sac après déballage!!

La pluie commence à redoubler en intensité et pire, le vent se lève. On décide de poser nos sacs dans le sas de départ et d'aller se mettre à l'abri en attendant le départ.

12h15, on se place dans le sas pour ne pas être trop loin (dans les 50 premiers).

12h29, l'arche de départ se casse littéralement la gueule sur les coureurs et c'est à ce moment parfaitement choisi que le décompte de départ est lancé! Magique!! Vous pouvez voir tout ça sur la vidéo en lien ci-après!

Ca y est, on est lancé dans les rues de Villard et rapidement on se retrouve en tête, juste derrière JB et Yo de notre club (ils sont aussi du team raid Lafuma) qui font figure d'épouvantail sur le parcours ultra!

On récupère les fiches de définition au bout d'1km et on décide de partir en reportant 1 poste et de reporter les autres en course (on se rendra compte ensuite qu'avec ces conditions météo, ce n'était pas forcément le meilleur choix!).

Départ_obivwak_2013
Crédits : C. Crespeau

Les 2 premiers postes s'enchaînent bien. On est en 4ème position!

Le troisième poste est placé sur les hauteurs de la station à environ 1700 mètres d'altitude et pour moi (comme beaucoup d'autres, cela aura été le moment le plus difficile de la course!).

Dans la montée, on prendra la pluie, le grésil, la neige, tout ça agrémenté de rafales de vent monumentales avec la neige qui tombe à l'horizontale pour nous fouetter le visage. On arrive péniblement au poste, on bipe et on est frigorifiés!!! Plus de sensations de l'épaule jusqu'au bout des doigts!! Rude! On se remet en route sur une face abritée du vent qui nous permet de nous réchauffer.

Le reste de la course sera un peu moins hard malgré la pluie incessante, le vent, la boue à profusion sur les sentiers. On a bien géré les 26 postes et les 2 zones techniques du parcours en travaillant en mémo (pas de report de postes) entre le poste 8 et le poste 26 car le stylo n'écrivait plus sur la carte. Chapeau bas David!

On finit finalement cette première journée en 5h20 à la 4ème place (car JB et Yo ont été déclassés suite à un poste manquant) - Notre tracé sur garmin connect indiquera une étape de 29.5km et plus de 1600m de D+ : Voir le tracé Obivwak parcours A - Jour 1

L'installation au bivouac a elle aussi été folklo avec montage de la tente sous la pluie et dans la boue. On parvient tant bien que mal à s'installer, on mange, on se réchauffe et on se met en mode guerrier pour passer la nuit (qui s'annonce difficile) et attaquer le deuxième jour de course.

Vers 19h30, les organisateurs nous annonce une évacuation du bivouac et l'annulation des course du lendemain.

On restera dans la tente jusque 22h00 avec Lucile et Sarah (la femme de David et son équipière qui avaient déjà démonté leur tente) en mode sardine. Ben oui, une tente ultralight 2 personnes, c'est pas du tout fait pour être 4!!

Rapatriement en navette dans Villard et on décide rapidement de rentrer dans le pilat pour éviter de passer une nuit à dormir sur le sol dur d'un court de tennis couvert!!

Au final, étape du deuxième jour annulée. On termine donc 4ème à 4 minutes du podium. Je pense que si le deuxième jour avait été maintenu, nous aurions pu monter sur la boîte...

 

Voici quelques photos qui n'illustrent pas forcément les conditions épouvantables de cette journée : Raid obivwak 2013

Un autre article qui résume bien ce cru 2013 sur génération trail : voir l'article

En tous cas, on a formé une équipe bien homogène. A refaire!

Ce WE, c'est RDV sur les Championnats des France des Clubs de Course d'Orientation avec comme objectif de faire un podium avec mon équipe de Nationale 3!

Écrire commentaire

Commentaires : 0